Écrire aux parlementaires

Si vous voulez aider les créateurs et créatrices, nous vous proposons d’envoyer à vos parlementaires ce courrier. Il récapitule les enjeux et lui demande de veiller à protéger les artistes et les auteurs. Vous n’avez qu’à copier-coller ce texte et choisir au début et à la fin à qui vous vous adressez.

Monsieur le député,
Madame la députée,
Monsieur le sénateur,
Madame la sénatrice,

Le gouvernement prépare une très importante réforme qui vise à remplacer les 42 régimes de retraite actuels par un système universel. En l’état, elle aura des conséquences absolument désastreuses pour les auteurs et les artistes s’ils n’obtiennent pas des aménagements spécifiques. En effet, leurs revenus seront amputés d’une surcotisation de 13% par rapport à aujourd’hui tout en faisant à terme baisser leur pension.

Des explications plus précises sont en ligne ici :
http://www.extinction-culturelle.fr/retraite/

Si cela advient, la plupart des auteurs et des autrices ne pourront donc bientôt plus vivre de leur création. C’est pourtant la condition nécessaire pour pouvoir continuer à créer. Mais ce n’est pas dangereux que pour eux. En effet, le travail des auteurs et des artistes sert aussi de laboratoire de recherche et de développement à toutes les industries culturelles, audiovisuelles et ludiques bien plus coûteuses. Ne pas protéger aujourd’hui ces créateurs, c’est hypothéquer l’avenir de toute la culture française, mais aussi une bonne partie de son économie et de son rayonnement international.

Je vous demande de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour faire comprendre la gravité de la situation au haut-commissaire à la réforme des retraites, Monsieur Jean-Paul Delevoye, au gouvernement ainsi qu’à votre groupe parlementaire.

Je vous demande de défendre auprès d’eux le maintien des principes de la loi qui en 1975 a ouvert l’accès de la sécurité sociale aux artistes-auteurs. Il faut que l’artiste-auteur continue de ne payer que les cotisations salariales et ait droit aux mêmes points de retraite qu’un salarié à revenu brut équivalent. Et ce malgré l’absence des cotisations patronales et la faiblesse de la cotisation diffuseur censée les remplacer, situation qui n’est pas du fait des artistes-auteurs.

Je vous demande aussi de soutenir le renforcement du statut des artistes et des auteurs, voire la création d’un nouveau statut beaucoup plus protecteur. Face aux immenses inquiétudes exprimées par les auteurs sur leur situation actuelle et sur leur avenir, le ministre de la Culture vient de créer une mission ambitieuse sur l’auteur et l’acte de création. Elle doit absolument aboutir rapidement à des résultats concrets.

J’espère que vous saurez soutenir à l’Assemblée nationale ou au Sénat les propositions qui iront dans ce sens.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le député, Madame la député, Monsieur le sénateur, Madame la sénatrice, l’expression de ma haute considération.

 

Si vous n’arrivez pas à copier-coller ce texte, vous pouvez le télécharger ici pour préparer vos e-mails ou courriers :
MS Word : 2019_03_extinction_culturelle_courrier.doc
Open Doc. : 2019_03_extinction_culturelle_courrier.odt

Pour contacter votre député ou députée, obtenir son nom, son adresse e-mail ou son adresse postale, consultez le site de l’Assemblée nationale : www.assemblee-nationale.fr

Pour contacter vos sénateurs et sénatrices, consultez le site du Sénat : www.senat.fr

Auteurs et artistes, vous pouvez bien sûr écrire une lettre plus personnalisée, témoignant de votre situation. Vous pouvez même demander, individuellement ou collectivement, à rencontrer vos parlementaires pour leur parler des difficultés actuelles des créateurs.